Aquarelle du Mont Saint Michel

On poursuit avec le Mont Saint-Michel vu sous un nouvel angle. J’ai bien aimé réaliser cette aquarelle car le format est intéressant. Le ciel est bien dégagé, l’avant plan marécageux. Très sympa avec ces couleurs ocres et vertes de l’herbe sauvage et, bien sûr, le Mont en réverbération sur l’eau des marais.

Le Mont Saint Michel par beau temps, 45×20

Le Mont Saint-Michel au crépuscule

Une fois n’est pas coutume, j’essaie le Mont au crépuscule, dans un jeu de couleur sympathique. L’aquarelle est de grand format (50×70 environ). Le ciel donne du fil à retordre, ainsi que les contrastes du Mont. Plusieurs passage avec des bleus sont nécessaires. Attention encore à ne pas trop surcharger …

Aquarelle du Mont Saint Michel au crépuscule – 2020

Le phare de la vieille et le Mont Saint-Michel à l’encadrement

C’est parti pour un encadrement du Phare de la vieille et du Mont Saint-Michel !

Pour le phare, on choisit une baguette large, passe partout coquille d’oeuf. Le Mont Sait Michel aura, lui, une baguette plus fine, couleur bleue/mauve irisée, passe partout blanc. J’ai hâte de voir le résultat sur deux grands formats. On approche le 50×70. Cela faisait longtemps que je n’avais pas utilisé ce format. Je l’apprécie beaucoup. Ces deux aquarelles vont donner un bel effet.

Le phare de la vieille et sa conserve, la
Plate
Le Mont Saint-Michel
Photo de Terje Sollie sur Pexels.com

A bientôt pour le résultat …

Le phare de la vieille, pas à pas

C’est parti pour un pas à pas d’aquarelle en quelques étapes. Le sujet : le phare de la vieille et et sa conserve, la Plate. Le sujet n’est pas facile, on fait un grand format, (raisin).

Le croquis de l’aquarelle

Le croquis permet de délimiter les zones principales. Pour la mer, l’effet des vagues et les arrêtes sont dessinées.

Le ciel et les premières couleurs de la mer

Pour le ciel, classique, une couleur de fond avec terre de sienne et jaune. On laisse sécher un peu, puis on attaque avec le bleu, mélange de bleu outremer, rouge. On laisse une petite réserve de blanc en haut à gauche pour la trouée. Sur la mer, les premières couleurs claires de fond. Un camaïeu de verts. Le phare sera peint en dernier. Je n’utilise pas de drawing gum ici, il faut donc réserver les blancs et faire attention.

On continue sur la mer

On continue avec les couleur de la mer, d’autres verts, plus soutenus pour marquer les effet de vagues et d’ombres. Quelques bleus légers sur la vague centrale et aux abords du phare.

Et le glacis final

format raisin 50×70

L’étape la plus intéressante, le glacis. Il faut continuer à soutenir les verts, mélangés de noir pour contraster les vagues et donner du relief. Le phare est peint, noir, terre de sienne, rouges. La plate, en arrière plan, tout juste esquissée. La difficulté est de savoir s’arrêter pour ne pas perdre l’effet aqua de l’aquarelle.

A bientôt pour une nouvelle aquarelle en pas à pas !

Un petit tour à l’encadrement

Choix du passe partout de l’aquarelle

C’est parti ! Deux aquarelles rejoignent l’atelier d’encadrement pour un très beau costume. On regarde le type de passe partout et, une fois n’est pas coutume, je choisis un passe simple qui viendra « aux bords ». La couleur sera claire, quasi blanche.

Choix des dimensions du passe partout

Deuxième étape, choix des dimensions : 6,5 en haut, 7 en bas et 6 sur les côtés pour le Phare. On veut lui donner de la puissance.

Choix de la baguette

Enfin, choix de la baguette. Pour laisser l’oeil concentré sur le phare, ca sera un chêne clair blanchi. Tout simple. J’ai hâte de voir le résultat.

Pour la pointe de Pen Hir, même démarche, on a choisi pour cette aquarelle, une baguette mauve clair.

Le phare de la jument
La pointe de Pen Hir

Rendez vous d’ici quelques jours pour le résultat.

Photo de Terje Sollie sur Pexels.com

Quelques jours plus tard ….

Aquarelles du pays breton (Galerie)

Quelques aquarelles. Saint Malo, le Finistère, le Morbihan, la mer, de jolis voyages hauts en couleur ! Je vous souhaite une belle visite.

Papier aquarelle Arches 300g et Moulin de Pombié 330g à fil d’eau.

Mes aquarelles encadrées

Phare de Pontusval, Brignogan, Finistère, 2020
Encadré 60×45
Aquarelle 40×26
Horetensias, près de Tréguier (Côtes d’Armor), 1992
Encadré 58×42
Aquerelle 38×20,5

Noirmoutier, d’après Morlaine, 1997
Encadré 63×56
Aquarelle 41,5×34

Phare de la vieille, entre Raz et Sein, la plate, Finistère, 1999
Encadré 78×67
Aquarelle 54×43,5
Saint Malo, le sillon, 2019
Célèbre plage de Saint Malo aux abords de la cité corsaire
Encadré 65×47
Aquarelle 45×27, papier Moulin de Pombié 330g

La Vague, 1995
Phare de la jument, au large d’Ouessant, Mars 2020
papier Moulin de Pombié 330g
Pointe de Pen Hir, Presqu’île de Crozon, Finistère, 2020
36×25, papier Moulin de Pombié 330g

Mes aquarelles à encadrer

Coucher de soleil, 1996
29,5×21
Mer mouvementée, d’après photographie de Philip Plisson, Mai 2020
papier Moulin de Pombié 330g
Phare de Pontusval, Brignogan, Finistère, Mai 2020
papier Moulin de Pombié 330g
Phare de la vieille et sa conserve la Plate
format 50×70
Le mont Saint Michel
Le Mont Saint -Michel par beau temps
Le Mont au crépuscule
Photo de Clay Kraze sur Pexels.com